Coyotus Erudicus

Coyotus Erudicus

Le piseur

Ce terme désigne certains ouvriers en train de construire un mur en « pisé » ( terre crue ).

 Le pisé est un procédé d'après lequel on construit les maisons avec de la terre, sans la soutenir par aucune pièce de bois, et sans la mélanger de paille ni de bourre. Il consiste à battre, lit par lit, entre des planches ( les banches ), à l'épaisseur des murs ordinaires, de la terre préparée à cet effet. Ainsi battue, elle se lie, prend de la consistance, et forme un mélange homogène qui peut être élevé à toutes les hauteurs données pour les habitations.

La terre, souvent additionnée de chaux, est damée par le piseur à l'aide d'un pilon ( la pise ), banchée par banchée.  Un m3 de pisé pèse environ 2 tonnes.   Chaque banchée fait environ 2 m de large et 80 cm de haut, les banchées alignées constituent un lit, et la superposition des lits font le mur.

Il était nécessaire d'éviter les dégâts de l'eau par un soubassement en pierre, souvent fait de gros galets trouvés sur place, et une couverture étanche  faite d'un toit  à quatre pans cassés écartant le ruissellement.



27/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres