Coyotus Erudicus

Coyotus Erudicus

Les haleurs

D'après le dictionnaire du français « Littré », les haleurs sont des hommes ou des femmes qui, moyennant une faible rétribution, s'attellent à la corde des navires ou des bateaux qu'on veut faire entrer dans le port, changer de place ou remonter un fleuve.

 

Au 19ème siècle, avant la motorisation, le transport des marchandises et denrées était principalement assuré par voie fluviale.

Les embarcations étant encore de faible volume, elles étaient soit mues par voiles, soit tirées de la berge par une ou plusieurs personnes.

La corde servant à tirer le bateau se nommait le guy.

 

Avec le développement des techniques de construction, les bateaux ont vu leur volume augmenter, et les haleurs ont alors utilisés des ânes ou des chevaux pour touer ( tirer ) les embarcations.

 

Il a été nécessaire d'aménager alors des chemins étroits, mais dégagés pour permettre la circulation des haleurs le long des cours d'eau : ce fut le début des « chemins de halage ».

 

Après la motorisation des bateaux, les haleurs ont peu à peu disparu, sauf dans les tunnels navigables, où les bateaux devaient couper le moteur par manque d'aération convenable.

Mais même là, la technique a pris le pas, en assurant la traction par un câble immergé, actionné par un moteur extérieur au tunnel.

 



28/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres