Coyotus Erudicus

Coyotus Erudicus

Les oublieurs

Au 17ème siècle, les oublieurs, ou oublayeurs étaient des pâtissiers qui ne fabriquaient pas de pâtisserie grasse mais des oublies dont le nom dérivait des oblies ou hosties qu'ils avaient seuls le droit de préparer pour la communion.

Aux jours de pardons, de pèlerinages, les oublayeurs débitaient des quantités prodigieuses de ces pâtisseries légères au sucre et aux épices, enjolivées d'images ou d'inscriptions pieuses appelées gaufres de pardon.

En autre temps, les garçons pâtissiers avaient l'autorisation de récupérer les restes de pâtes et de les utiliser pour fabriquer des gaufrettes, sorte de pâtisserie fort mince, de figure ronde, et que l'on cuisait entre deux fers.

Les oublies étaient généralement roulées en forme de cornets.

A la tombée de la nuit, l'oublieur sortait dans les rues, chargé de son "coffin" rempli de gâteaux et signalait son passage par une chanson.

 

Hélas : les chansons de l'oublieur devinrent grossières et une ordonnance de 1722 mit fin au désordre en menaçant de sanctions tout colporteur d'oublies !

La vente des oublies fut remplacée par celle des plaisirs : gaufres roulées en cornets que la marchande proposait dans un petit panier.

Par après, le marchand de gaufres évinça le marchand de plaisirs...

 

Photo hérbergée par zimagez.com



18/03/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres