Coyotus Erudicus

Coyotus Erudicus

Le Garde-Marteau

La fonction de garde-marteau a été créée en 1583 par Henri III de France.

En effet, des abus, au cours des siècles, avaient entraîné un déséquilibre forestier qui n'arrangeait pas la royauté.

C'est surtout Colbert qui fut chargé de réorganiser la sylviculture, en renforçant le pouvoir de la Maîtrise des Eaux et Forêts, dans un but d'exploitation (chantiers pour la marine) mais aussi de plaisir (Vénerie).

 

Le garde-marteau était donc un officier de la Maîtrise des Eaux et Forêts, qui était dépositaire du marteau, avec lequel il marquait le bois désigné pour être coupé et vendu, dans les forêts du roi.

 

Avant l'année 1583, les fonctions du garde-marteau étaient exercées par les Gruyers, Forestiers, Verdiers, Châtelains, Maîtres-Sergents, Segrayers et autres bas-officiers ; tous ces noms dépendant de la région ou du « pays » où ils étaient établis.

 

Le garde-marteau avait un marteau particulier pour marquer les chablis ( arbres et arbustes abattus par le vent, les orages, les tempêtes ou toute autre raison ) et les arbres de délit ( arbres coupés illégalement ou déshonorés ( dont on a coupé la tête ou des branches ).

Il était interdit à cet officier de confier son marteau à quiconque, et il devait consigner dans son registre les procès verbaux contenant la liste des arbres qu'il avait marqués, leur grosseur, qualité et essence.

Ceci fait, il faisait contresigner le registre par les Sergents à Garde, et le déposait au greffe de la maîtrise trois jours après.

 

Il avait également pour fonction de parcourir les forêts de sa maîtrise afin d'y constater les délits et abus, et d'y exercer une surveillance constante, toujours en dressant procès-verbal de ses activités sur son registre.

 

Aujourd'hui, cette profession est toujours exercée par les gardes forestiers.

 



09/08/2009
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres