Coyotus Erudicus

Coyotus Erudicus

Le crieur public

Il est des traditions que l'on perd peu à peu, et, sans que l'on s'en aperçoive, la vie devient moins rose.

Il en va ainsi de celle des crieurs publics qui annonçaient sur la place communale les nouvelles de la ville, de la région, du pays et du monde.

 

Par définition, le crieur public est une personne chargée d'apporter oralement de l'information à ses compatriotes.

Dès le matin, il se promène dans la localité, s'arrête à certains endroits fréquentés, comme le marché, l'espace des lavandières, les abords des cafés et estaminets en tous genres, et annonce sa présence par un appel sonore.

Il utilise pour ce faire divers instruments, selon la coutume régionale : tambour ( le plus souvent ), cloche à manche, cor, sifflet, etc...

Une fois la population de l'endroit rassemblée, il commence à lire son texte.

 

Son existence était importante au Moyen Âge, et, jusque dans les années 1960, il oeuvrait encore dans de nombreux villages.

 

Actuellement, le crieur public n'a plus la même fonction d'information générale, dispensée par les médias, mais à de nombreux endroits, pour faire revivre l'animation, le crieur public recueille les messages laissés à son intention par la population, puis en fait une lecture publique et commentée.

 

De plus en plus de sites à vocation touristique remettent en service ce métier permettant de diffuser quotidiennement divers messages, tels des faire-part, de petites ou grandes annonces, des invitations ou toute autre communication de manifestation.

 

En Afrique, il est encore courant de rencontrer ce métier dans de nombreux villages.

 



24/09/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres